Le télétravail se définit comme une forme d’organisation du travail où un individu exerce son emploi hors des locaux de l’entreprise. Ce travail doit être effectué volontairement. Par ailleurs, l’employeur doit veiller à ce que son salarié ait les technologies adéquates pour mener à bien ses missions.

L’organisation du travail

Un accord collectif ou une charte est élaborée par l’employeur après consultation d’un comité social économique avant d’exercer en tant que télétravailleur. Cet accord précise en général les conditions de passage en télétravail. A savoir, les modalités d’acceptation des nouvelles conditions de travail ou encore sa mise en œuvre et son contrôle.

Le salarié bénéficie des mêmes droits qu’un employé en temps normal. Le refus d’accepter ce poste à distance n’est pas un motif de rupture de contrat. De plus, l’exercice de l’activité professionnelle au moment d’un accident est présumé un accident de travail selon la loi. En outre, l’employeur doit veiller à ce que le télétravailleur récupère un poste qui répond à ses qualifications sans télétravail.

Quel emploi est adapté pour le télétravail ?

Le travail à distance concerne tous les salariés du secteur privé ainsi que ceux employés par les personnes publiques dans les conditions du droit privé. Les travailleurs indépendants ne sont pas concernés par le télétravail, sauf pour ceux qui exercent à distance ou ceux qui sont nomades.

Travailler pour son propre compte n’est pas une forme de télétravail jusqu’à ce que cet agent soit employé à distance par une société. Par ailleurs, certains modes de travail à distance ne sont pas considérés comme un télétravail. Le salarié exerce sur le site de l’entreprise sans présence physique.

Le télétravail dans quel local ?

Un travail est effectué à distance à condition que le salarié travaille à son domicile ou dans un « lieu tiers ». À part travailler chez soi, l’agent peut aller dans des télé-centres ou dans des espaces de « coworking ». Autrement dit un espace de travail partagé, utilisé par des entrepreneurs à la recherche de collaboration.

Des entreprises développent également des bureaux satellites. C’est-à-dire des locaux loués et mis à la disposition des télétravailleurs afin d’éviter son isolement vis-à-vis de ses collaborateurs. Cet espace de travail se situe près de l’agent. Cependant, du point de vue de la loi, les télétravailleurs qui exercent dans ces bureaux satellites ne sont plus considérés comme tel. En effet, ces locaux appartiennent à l’entreprise et sont considérés comme une délocalisation.

Les avantages pour tous

Le télétravail permet à l’agent d’améliorer sa vie privée autant que sa vie professionnelle. Par ailleurs, le salarié gagne en autonomie dans la gestion de ses tâches et économise sur le transport. En outre, une diminution de l’absentéisme est notée auprès des entreprises. Les salariés sont de plus en plus impliqués dans leur travail, car leur qualité de vie s’améliore.

Le télétravail est accessible dans votre bureau, à condition qu’il soit bien aménagé. Un autre espace de travail, à l’exception des locaux de l’entreprise, suppose l’existence de ce mode de travail. La distance améliore ainsi la performance de l’agent et la qualité de son travail.

Laisser un commentaire