« Aide-moi à faire seul » : cette célèbre phrase de Maria Montessori (1870-1952) résume en quelques mots les grandes lignes de sa pédagogie. L’adulte aide l’enfant à gagner en compétences et en autonomie. Si les crèches et écoles s’inspirent depuis longtemps de la pédagogie Montessori, cette dernière trouve de plus en plus sa place au sein des familles pour offrir un environnement sécurisé et sécurisant aux enfants dès leur naissance. Découvrez les astuces pour intégrer l’ambiance Montessori à la maison !

À la hauteur d’enfant

Dès 18 mois, un enfant peut participer à la vie de la famille en mettant la table, en déposant le linge sale dans le panier à linge ou, même, en jetant sa couche à la poubelle. D’ailleurs, naturellement, un enfant a envie d’aider. Pour lui permettre de développer son autonomie, préparez un environnement adapté à sa taille et à sa force :

  • organiser la cuisine en lui rendant accessibles ses couverts, bavoirs, assiettes et verres dans un tiroir ou placard dans la partie basse de vos meubles ;
  • ranger ses chaussures dans l’entrée à un endroit facile d’accès pour qu’il puisse les prendre lui-même et vous les apporter ;
  • fabriquer une tour d’observation Montessori pour qu’il puisse vous aider à cuisiner ou accéder à des objets situés en hauteur…

Des activités de vie pratique pour plus d’autonomie

L’un des points importants de la pédagogie Montessori est l’acquisition de compétences en lien direct avec la vie réelle : on parle de « Vie pratique ». L’un des objectifs de la « Vie pratique » est de développer l’autonomie de l’enfant et de lui apprendre à faire seul les gestes du quotidien, comme enfiler un manteau ou lacer ses chaussures. Faciles à mettre en place, ces activités peuvent être proposées aux enfants dès l’âge de 2 – 2,5 ans.

Les transferts et versés

Pour permettre à votre enfant d’être capable de se servir ou de servir les autres, d’essorer correctement une éponge ou de manger seul, les activités de transfert et de versé sont idéales pour renforcer son autonomie :

  • les versés des grosses graines (haricots blancs) ou des petites graines (lentilles) avec deux pots à lait ;
  • les versés d’eau avec deux pots à lait ou avec un pot à lait et un petit verre à liqueur ;
  • les transferts à la cuillère de graines d’une coupelle à l’autre ;
  • les transferts à l’éponge…

Les cadres d’habillage

Pour affiner les gestes, développer la motricité fine et la précision du geste, manipuler les cadres d’habillage aide l’enfant à acquérir l’autonomie nécessaire pour s’habiller seul. Très tôt (avant 3 ans), vous pouvez proposer 3 cadres à votre enfant :

  • le cadre d’habillage à gros boutons ;
  • le cadre d’habillage à fermeture éclair ;
  • le cadre d’habillage à velcro.

Montessori, une alternative aux écrans

La pédagogie Montessori propose des activités ancrées dans la vie réelle. L’enfant manipule des objets pour acquérir de nouvelles compétences. L’adulte observe ses besoins pour lui offrir des activités adaptées à ses périodes sensibles. Votre enfant s’intéresse aux chiffres ? C’est parti pour des activités de reconnaissance des symboles, d’association quantité / symbole… Avec la pédagogie Montessori, votre enfant apprend à se concentrer et à se construire loin des écrans. À l’intérieur du cadre de la pédagogie Montessori, l’enfant choisit une activité qui correspond à son besoin et renforce son estime de soi. Il est acteur de ses apprentissages et prend confiance en lui. Comme le dit Maria Montessori, « l’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir ».

Laisser un commentaire