Lors de votre prochain voyage en Espagne, prenez le temps de découvrir la fameuse corrida qui est depuis toujours un symbole du pays, et plus particulièrement de l’Andalousie. Issu d’une longue tradition remontant à la moitié du XVIIIe siècle, ce sport de combat entre un homme et un taureau fait partie intégrante de la culture espagnole. Pour en apprendre un peu plus sur la culture andalouse et la corrida, ce billet vous invite à découvrir les origines et les traditions de la corrida en visitant quelques-uns des arènes de taureaux les plus intéressantes d’Andalousie.


Visiter Plaza de Toros de Ronda, l’une des plus vieilles arènes d’Andalousie

Au cours de votre voyage en Andalousie, ne manquez pas de visiter la ville de Ronda pour y trouver la Plaza de Toros, l’une des plus vieilles arènes d’Andalousie. Construite en 1785, l’arène de taureaux de Ronda vit naître pour la première fois la tradition tauromachique, en partie grâce à Pedro Romero. Ce dernier était l’un des premiers toreros de l’Histoire du fait que durant toute sa carrière, il n’a jamais été blessé.

À cette époque, la Plaza de Toros de Ronda abritait le siège du centre d’équitation de la Real Maestranza de Caballería. Aujourd’hui, l’arène arbore une architecture remarquable qui fait penser à celle du palace de Charles V, dans l’Alhambra de Grenade. Vous y trouverez un musée célèbre, le musée de la Real Maestranza de Caballeria, qui vous fait découvrir l’histoire de la tauromachie telle qu’on la connaît de nos jours. Si cette visite vous tente, vous pouvez cliquer ici et préparer au mieux votre séjour.

Découvrir l’arène de Campofrío, l’une des seules encore utilisées de nos jours

La Plaza de Toros de Campofrío est une arène de la ville de Campofrío, non loin de Huelva. Étant l’une des arènes les plus anciennes du monde et d’Espagne, elle figure parmi les rares arènes encore utilisées de nos jours pour accueillir ces festivités espagnoles typiques. La Plaza de Toros de Campofrío a été construite en 1716 par la confrérie del Apóstol Santiago. Elle a connu deux travaux rénovations, les premiers en 1936 et les seconds en 1977.

Le site fait aujourd’hui partie du Patrimoine historique d’Andalousie en raison de son architecture extraordinaire. L’une des principales caractéristiques qui font la particularité de cette arène réside dans le fait qu’on y célèbre des corridas, mais également d’autres manifestations. Parmi ces dernières, on peut citer quelques-unes qui sortent du lot, à l’instar du championnat de tennis, des spectacles de danse ou encore des fêtes de la gastronomie.

Explorer la pittoresque Plaza Ochavada d’Archidona

Ce sera dans le cadre d’un passage dans la ville d’Archidona, qui fait partie de la province de Malaga, que vous aurez l’opportunité de découvrir la Plaza Ochavada d’Archidona. Il est toutefois indispensable de préciser que la localité ne dispose pas d’une arène classique, c’est ce qui rend le site si particulier. En effet, bien qu’elle soit l’une des principales représentations du baroque andalou, elle ne constitue pourtant pas, en soi, la traditionnelle plaza de toros.

En effet, lorsque vous vous rendez sur place, vous découvrirez qu’il s’agit plutôt d’une zone urbaine délimitée par de nombreux édifices, comme la mairie, et à laquelle donnent les fenêtres des habitations. Construit en 1786, ce lieu servait, au départ, de solution à une situation d’urgence sanitaire due aux conditions de vie insalubres de l’époque. Il devint ensuite le centre de la ville et accueilli la célébration de corridas. Après quelques siècles de délaissement, elle commença à nouveau à accueillir des spectacles en 2010.

Laisser un commentaire