Ce qu’il faut savoir sur le comptable public

La plupart des entités publiques ont un fonctionnaire qui a pour rôle spécifique d’assurer la gestion comptable de leurs recettes et de leurs dépenses. Il s’agit du comptable public. Ce dernier a pour rôle de gérer avec bon sens les deniers publics. Voici une présentation complète de l’essentiel à savoir sur cette fonction.

Les missions du comptable public

Le comptable public est un fonctionnaire désigné par son administration de tutelle, notamment le ministre chargé du Budget, pour effectuer des opérations de recettes et de dépenses du budget de trésorerie.

L’exécution des opérations de recettes

Il s’agit de l’une des principales attributions du comptable public. Elle consiste à encaisser des recettes pour le compte de l’organisme public auquel il est rattaché comme le rappelle dans son dossier, AMF. Pour ce faire, le comptable doit au préalable vérifier la validité de l’ordre d’encaissement donné par son ordonnateur. Au cas où ceux qui doivent effectuer le paiement ne le font pas dans les délais, il lui revient de procéder à une mise en recouvrement.

L’exécution des opérations de dépenses

En même temps qu’il se charge de l’exécution des opérations de recettes,lecomptable public engage aussi des dépenses publiques. Certaines procédures légales sont indispensables avant tout décaissement. Le comptable public doit donc toujours s’assurer de recevoir un ordre de paiement venant de son supérieur. Cet ordre lui indique une instruction qui émane de l’ordonnateur et lui notifie d’effectuer une dépense bien précise.

Il procède donc à des vérifications pour s’assurer de la régularité et de l’existence de la dépense à engager. Lorsqu’il ne décèle aucune irrégularité, il peut alors décaisser les fonds. Dans le cas contraire, la loi lui donne les prorogatifs nécessaires pour ne pas exécuter ladite dépense.

Le comptable public, un maillon indispensable pour la rigueur dans la comptabilité publique

En dehors de ses nombreuses attributions, le comptable public est le garant du suivi des flux comptables qui transitent au sein des institutions publiques et de la rigueur budgétaire qui est faite de l’argent public. Il est motivé par la bonne exécution de sa mission ainsi que par la poursuite de ses objectifs principalement parce qu’il est tenu responsable des erreurs de caisse. Cela implique qu’en cas d’irrégularité, sa responsabilité personnelle est mise en cause.

Il peut donc être mis en débet par la juridiction financière dont il dépend. Il devra alors rembourser de ces fonds propres, la perte financière causée à la Collectivité locale ou à l’État. Cette responsabilité l’oblige à faire preuve d’une grande rigueur dans le suivi des comptes publics et par la même occasion à prévenir tout risque de corruption. Cependant, il existe des institutions comme l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) qui proposent une assurance comptable public spécifique qui a pour objectif principal de protéger le comptable public.

Les organismes qui emploient des comptables publics

Les comptables publics sont employés dans pratiquement toutes les institutions qui relèvent du droit public. En dehors de l’État, il s’agit notamment des :

  • ministères,
  • collectivités territoriales : régions, communes, département,
  • administrations de sécurité sociale,
  • organismes de l’administration centrale,
  • établissements publics nationaux.

Dans toutes ces institutions, ils s’occupent de la tenue de la comptabilité générale et budgétaire ainsi que de la comptabilisation des valeurs inactives.

Laisser un commentaire